RiaBlog

Le monde que nous partageons : Rencontrez Nancy 

Le monde que nous partageons : Rencontrez Nancy 

June 6, 2024 4 min read

Quand Nancy pense à sa ville natale de Tepetongo, une ville du Mexique, elle pense à l’odeur terreuse après une forte pluie et à la camaraderie qui existe entre la famille, les amis et les voisins. Bien que la plupart de ses bons souvenirs soient enracinés dans son enfance, Nancy a vécu au Mexique jusqu’à l’âge adulte, obtenant son diplôme universitaire et même entrée sur le marché du travail. 

Du Mexique aux États-Unis : l’histoire de la migration de Nancy commence 

L’histoire de sa migration a commencé par hasard lorsqu’elle a répondu à l’appel pour soutenir une tante dont le mari était tombé malade. Elle a déménagé en Californie pour apporter son aide et a commencé à travailler comme caissière dans un supermarché pour joindre les deux bouts. Bien qu’elle n’ait pas eu l’intention de rester longtemps, Nancy a commencé à construire sa vie, renouant même avec un vieil ami de Tepetongo qui est aujourd’hui son mari. 

« Même si j’avais un bon emploi là-bas [parce que] j’ai obtenu mon diplôme universitaire, je peux dire que j’ai senti que je pouvais m’épanouir davantage ici», a déclaré Nancy. 

Le sourire de Nancy est contagieux, et tout au long de notre entretien, elle apparaît chaleureuse et positive. Elle nous dit qu’elle pense que sa personnalité et sa vision de la vie sont le fruit de l’éducation qu’elle a reçu de son grand-père et de sa mère. Tout au long de son enfance, ils ont montré l’exemple. Par exemple, son grand-père vendait des légumes et donnait souvent ses produits aux familles qui n’avaient pas les moyens de subvenir à leurs besoins.. 

Défis : Barrière de la langue, anxiété, deuil et éloignement de la famille 

En plus d’être loin de ses proches, l’aspect le plus difficile de son départ vers les États-Unis était la barrière de la langue. Aujourd’hui, Nancy travaille comme associée aux ventes chez Ria et vit en Californie depuis plus de douze ans. Et bien qu’elle ait savouré son séjour dans le Golden State, il y a eu un événement qui a changé sa vie et pour lequel elle aurait aimé être de retour au Mexique. 

“Oui, il y a des moments que je garde encore dans ma mémoire. Pour ma part, j’ai perdu une partie de ma famille dans un accident de voiture. Ma mère, ma sœur et mes trois nièces sont décédées. C’était un moment difficile parce que c’est un coup dur auquel on ne s’attend pas, surtout quand on est dans un autre pays, et je me suis effondrée », a déclaré Nancy. 

Au début, Nancy pensait qu’elle ne pourrait pas voyager dans un délai aussi court et était rongée par l’anxiété et le chagrin. Elle souhaitait désespérément être réunie avec les membres survivants de la famille afin de pouvoir être là pour eux, les serrer dans ses bras et partager l’angoisse qu’ils ressentaient tous. Heureusement, Nancy a pu voyager bien que la réalité de l’accident soit restée. 

“C’est très difficile et cela vous fait penser aux personnes qui n’ont aucun moyen de retourner chez eux pour soutenir leur famille et de la serrer dans ses bras. À ce moment-là, je devais être forte parce que j’avais une sœur cadette. Si je faiblissais, elle s’effondrerait aussi”, a-t-elle déclaré. 

Courage, résilience, opportunités et rêve américain 

Bien entendu, Nancy est une battante. Elle est convaincue qu’il faut se relever, peu importe le nombre de fois où la vie vous met à terre. Et malgré tout, elle croit au rêve américain, même si elle dit que les gens doivent savoir comment atteindre ce rêve. 

« C’était difficile au début parce que j’étais caissière dans un supermarché. C’était quelque chose de nouveau pour moi, mais cela m’a plu, et nous voilà douze ans plus tard. J’aime beaucoup les fonctions en contact avec la clientèle. Cela me donne l’impression d’aider un membre de ma famille. Quand ils me disent ‘Que Dieu te bénisse’, cela vaut plus que de l’argent.” 

Nancy croit que tout le monde devrait se battre pour ses rêves, quelles que soient les circonstances. À son âge, elle a le sentiment d’avoir atteint tous les objectifs qu’elle s’était fixé, y compris élever sa propre famille. Elle exhorte les autres migrants à faire de même, à ne jamais se laisser abattre et à s’entraider chaque fois qu’ils en ont l’occasion. 

“Être courageux, c’est faire face à la vie. Ce n’est pas parce que vous êtes tombé que vous devez rester à terre. Relevez-vous et allez plus loin. Faites ressortir toute la motivation de votre cœur à cause de la distance qui vous sépare de ceux que vous aimez et réalisez la mission pour laquelle vous êtes venu ici ».” 

Vous souhaitez envoyer de l’argent au Mexique? Nous avons ce qu’il vous faut ! Rendez-vous dans l’un de nos établissements ou téléchargez l’application Ria Money Transfer pour commencer. 

A propos de l'auteur

Gabrielle van Welie

Gabrielle van Welie is Ria's Global Content Manager. Originally from Dominican Republic, she specializes in the cultural impact of remittances and migration across the globe.